accueil

Où faire la grosse party à Londres?

Pas besoin forcément  d’attendre le 31 pour faire la grosse fête, les samedis soirs, on est on fire pour danser, boire (avec modération) et rire avec la bande. Mais où donc ? Cela dépend de vos envies !

cdf-83

Vous voulez … hurler les Spice Girls entre filles ?

Alors direction Club de Fromage. Malgré son nom, il n’a rien à voir avec le fromage (pour cela on ira plutôt ), ni les sandwichs. Pourtant ça se passe souvent dans le centre commercial  d’Angel Central. L’O2 Islington Academy se métamorphose en temple du Pop Kitsch au programme : S Club 7, Britney Spears mais aussi Madness et le générique d’Alerte à Malibu…(oui, oui.)

Et pour le 31, ça déménage à Eventim Apollo d’Hammersmith pour encore plus de surprises, de paillettes, de danses et de cadeaux à gogo !

12265634_10153353131253983_6831957932162277107_o

… pogoter en bande ?

On se rue au Koko. L’ancien théâtre veille sur le quartier de Camden/Mornington Crescent. Mais la nuit, l’opéra réveille son côté sauvage. C’est donc dans cette ambiance baroque que certains ont connu leurs meilleurs concerts. Pour son décor d’un autre temps mais aussi sa programmation grunge, punk, new wave rock, électro et aussi ses chansons françaises (Etienne Daho en a gardé un souvenir mythique). En week-end, la salle de concert devient DJ set atomique épuisant. Pour se remettre de ses émotions, vous trouverez bien un des 3 bars pour vous abreuver.

Le 31, il reste sur sa lancée avec notamment les concerts hauts en couleurs de la pop vintage d’Oscar, l’indie shoegaze de Black Honey et les noisy Our Girl.

club-stock2

… changer d’ambiance comme de robes à paillettes ?

On fonce à la Scala. D’abord parce que la salle est toute neuve. L’ancienne salle de cinéma a refait ses peintures. Alors les lettres rouges reluisent bien dans la nuit noire comme un phare pour les solitaires en quête de soirée. Et pas n’importe lesquelles, des grands noms comme The Libertines, Coldplay, Foo Fighters, Moby, Ray LaMontagne, The Chemical Brothers ou Bastille ont fait danser les amateurs de concerts pop mais aussi assurer les belles heures de l’électro. Car les samedis soirs, c’est portes ouvertes aux beats et scratche bien sentis, parfois espagnols, parfois moins exotiques.

C’est le cas aussi le 31 avec le DJ allemand Motor City Drum Ensemble, ambiances Slothboogie ou Tuckshop, selon les salles.

15589798_1184177478286295_6633981208303267635_n

… sentir le beat électro dans ses veines ?

On se presse au Xoyo. L’East n’est pas en reste mais fait comme toujours les choses un peu différemment. Car pas d’architecture étrange devant le Xoyo. Juste un bar un peu random et très branch. Mais l’ambiance est originale  dans les murs, car l’énorme bar appelle à s’accouder et goûter à peu près tous les spiritueux. Il faut s’armer de patience pour voir le premier DJ derrière la platine mais l’attente vaut le détour car en sous-sol, c’est l’électro qui enchante tous les fous d’électro !

Et ça continue même le 31 avec des sets fous de DJ Koze, Die Vögel et Lawrence, le côté germanique sera accompagné de l’exubérance coréenne de Peggy Gou.

Solène L. 

Pour d’autres soirées, suivez-moi :

instagram-4096-black-1024x1024logo-facebook-avec-des-coins-arrondis_318-9850twitter-logo-black-square

 

 

Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

Instagram : @lf2londres
Twitter : @lf2londres
Groupe Facebook : Les filles de Londres
Page Facebook : Les filles 2 Londres la page fan
Pinterest : Les filles 2 Londres

(2 commentaires)

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s