accueil

THE CLOVE CLUB : LE TALENT, TOUT SIMPLEMENT

Cette semaine je t’emmène chez Ze cream of the cream : The Clove Club, un resto gastro étoilé planqué dans le très classe Shoreditch Town Hall récemment réhabilité, au cœur du quartier branché du même nom.

Notre chef médiatique préféré Jean-François Piège affirme que c’est « la meilleure table londonienne du moment ».

Il est actuellement classé 55ème dans la liste des 100 meilleurs restaurants du monde. *

Pourquoi je t’en parle :

Je dois t’avouer, d’habitude, c’est le genre de resto dont je me méfie.
Quartier de hipsters, cuisine ouverte sur la salle, déco austère, produits frais et sourcés localement, menu imposé (qui change quotidiennement selon le marché du jour), charcuterie home-made, vins naturels (et j’en passe) : bref, tous les codes du resto à la mode.

Et je sais pas toi, mais moi, le délire trendy-hipster qui fait le buzz, ça me gonfle grave.  Le combo barbe + bonnet de clodo, ça m’inspire autant confiance que le combo sweat à capuche + bas de survet’ rentré dans la chaussette… c’est te dire.

Ca me gonfle d’autant plus lorsqu’il s’agit de cuisine : la prolifération de ces néo-restaurants gérés par des néo-entrepreneurs/slasheurs en série m’exaspère au plus haut point (« ouaiiiis, j’ai lâché ma carrière dans le corporate, maintenant je suis DJ/ébéniste et à côté je monte un resto avec ma pote plasticienne/éleveuse de poules naines en Corrèze »).
Ca m’exaspère parce que dans l’assiette, ça donne souvent trois pauvres légumes rôtis (topinambour, rutabaga et salsifis de préférence, cueillis dans le potager du voisin pour le côté locavore), un intitulé de plat pourri volontairement laconique (« topinambour, rutabaga, salsifis » : merci, j’aurais pas compris sinon), et un ingrédient mystère qui va pas du tout avec le reste, pour la créativité (oui c’est sûr, un yaourt à l’eucalyptus pour accompagner une verrine potiron-choucroute, c’est inventif ; mais si personne ne l’a fait avant toi, c’est pas parce que t’es un génie, c’est parce que c’est dégueu).
[Et si t’as la chance d’habiter Paris, tu as en bonus le serveur tête à claques qui te balance ton assiette d’un air supérieur parce que t’as eu le malheur de lui demander ce que c’était le shoyu… Tu peux pas dire « sauce de soja » comme tout le monde, ducon ?]

Mais donc, pourquoi je t’en parle ?

Parce qu’ici, pas d’amateurisme.
Le chef écossais Isaac McHale, étoile montante de la scène food britannique, a fait ses armes chez les superstars Tom Aikens (aka le plus jeune chef anglais à avoir obtenu 2 étoiles au guide Michelin) et René Redzepi (qu’on ne présente plus, son über-célèbre restaurant danois Noma ayant été sacré « meilleur restaurant du monde »* à de nombreuses reprises).
Il a également bossé au Ledbury à Notting Hill (2 étoiles également – le nom te dit quelque chose ? Well done, t’as bien suivi, c’est parce que je l’ai évoqué ici).

Le style de cuisine est résolument moderne, voire avant-gardiste.
La carte fait la part belle aux légumes, et le chef propose en parallèle un menu végétarien aussi recherché et soigné que le menu classique.

Je te laisse découvrir les photos, qui parlent d’elles-mêmes :

Je crois que tu baves un peu : je te confirme, c’était quasiment un sans-faute.


Infos en vrac
 :

Il y a une dining-room, mais également un bar où l’on peut déguster de magnifiques cocktails inspirés de la cuisine du chef, et grignoter une sélection de plats en petites portions (entre £6,50 et £9,50), dont le fameux plat signature buttermilk fried chicken.

The Clove Club, c’est aussi le premier restaurant en UK à introduire le système de ticketing, c’est-à-dire le paiement du repas à l’avance. Ca peut te paraître extrême au premier abord, mais c’est de plus en plus populaire chez nos amis américains, pour contrer le fléau des lapins de dernière minute (moi qui ai bossé en libéral, je peux te dire que c’est le genre de truc qui te plombe un chiffre d’affaires).

Un défaut ?

Le prix. Clairement, avec des menus à £65 en semaine et £95 le week-end, tu fais pas ça tous les jours.
Le menu à £65 reste cependant un excellent rapport qualité-prix pour Londres, en particulier si tu viens en fin de service (à partir de 20h30 chez les anglais… Ha. Ha. Ha.) : nous avons en effet eu droit à 2 ou 3 plats supplémentaires (presque l’équivalent d’un extended menu à £95, au prix du menu à £65). Soit le serveur a été subjugué par mon charme exceptionnel (très très probable), soit le chef a l’intelligence de faire plaisir à ses clients plutôt que de jeter de la nourriture (autre solution plausible).

Infos (vraiment) utiles :

The Clove Club
Shoreditch Town Hall
380 Old Street
London EC1V 9LT
(métros Old Street ou Shoreditch High Street)
+44 (0) 20 7729 6496
www.thecloveclub.com

Dinner :
5 course menu £65 (+ £50 en wine pairing) du lundi au jeudi seulement
Ou
Extended menu £95 (9 plats) toute la semaine sauf le dimanche (jour de fermeture)

Lunch :
5 course menu £65 (+ £50 en wine pairing) du mardi au vendredi
Ou
A la carte (starters 9/12, mains 17/20, desserts 7,50/12) du mardi au samedi

.

Don’t eat to live, live to eat !
Meg x

Pour suivre mes aventures gastronomiques sur Instagram c’est ici : @meg_inlondon
Sur Twitter c’est ici : @meg_inlondon

.

* Classement de la revue professionnelle britannique Restaurant, en partenariat avec la marque San Pellegrino.

.

Et toi, déjà allé(e) au Clove Club ? Partage ton avis !

un commentaire

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s