SANDRINE ZHANG FERRON, FONDATRICE DU SITE « VINTERIOR »

Hello Sandrine, d’où viens-tu et comment t’es-tu retrouvée à Londres ?

Hello! Alors…
Je suis née en Chine, j’ai vécu mes premières années en France à Besançon puis j’ai déménagé dans le Nord (Lille) où je suis restée jusqu’à ma prépa.
J’ai ensuite intégré une école de commerce (Essec) en région parisienne.
Après mon diplôme je suis venue à Londres, en 2007, faire un stage en finance. J’ai été embauchée, et comme mon copain bossait déjà à Londres, je suis restée !

Ton adaptation au mode de vie anglais s’est-elle bien passée ?

Sandrine Zhang FerronSans surprise, le plus compliqué au début c’était le temps : difficile de s’habituer à la nuit qui tombe à 15h30 en hiver, la grisaille permanente, la pluie… mais c’est bon, désormais je m’y suis faite.

Bizarrement, j’ai mis beaucoup moins de temps à m’habituer aux sorties avec les collègues après le travail J – et aux liquid dinners anglais (soit quelques nachos… et pas mal de pintes) !

Quels sont les points positifs et négatifs à vivre à Londres selon toi ?

Les points positifs : le dynamisme ; la qualité de vie, notamment grâce aux commerces et services ouverts le week-end et tard le soir ; le niveau de service (les serveurs et les taxis sont par exemple beaucoup plus sympas qu’à Paris). Le fait que les gens ne se jugent pas et qu’il y a une bonne mixité de cultures et de générations – il n’est pas rare de rencontrer dans la même soirée un grand-père sexagénaire et un jeune hipster. L’omniprésence de verdure et de parcs.
Les points négatifs : la vie chère, évidemment (en particulier le logement), et la météo (surtout la nuit qui tombe tôt en hiver).

Parle-nous de toi que fais-tu dans la vie ? 

Vinterior
J’ai quitté mon job en finance en 2014 pour monter ma boîte : Vinterior, un site internet qui permet de mettre en contact les vendeurs et les acheteurs de meubles vintage de qualité.
J’ai eu l’idée de ce site il y a deux ans quand j’ai déménagé.
D’un côté j’avais un canapé à vendre, que j’ai tenté de vendre sur Ebay ou Gumtree, mais entre les gens qui essayaient de marchander et ceux qui me faisaient perdre du temps c’était l’enfer.
De l’autre côté je cherchais des meubles pour ma nouvelle maison. J’en avais marre d’Ikea, je voulais de l’original, mais préférentiellement d’occasion pour payer un peu moins cher. J’ai perdu des week-ends entiers à arpenter les magasins de meubles de Londres, et c’est là que je me suis dit que c’était trop bête de ne pas pouvoir faire ça en ligne, et de façon plus efficace…
Vinterior était né !

Pour accéder au site de Sandrine cliquez ici.

Quels sont tes projets futurs ? 

Sur le plan professionnel, j’aimerais agrandir l’équipe de Vinterior ; je recherche une personne aussi passionnée que moi de déco et de design pour m’aider à développer le business.
Sur le plan perso, j’aimerais déjà arriver à garder un équilibre entre vie pro et perso, et réussir à préserver ma relation avec mon mari, parce que dernièrement je passe ma vie à bosser (heureusement, il est compréhensif) !

Cite-nous tes endroits préférés à Londres ?

J’ai récemment découvert un endroit qui s’appelle Clerkenwell London. C’est un concept store qui a ouvert en juin, on y trouve des fringues design, quelques restos et bars, une bibliothèque à vin… Tout y est super beau, super design, c’est top même pour prendre juste un café ou bosser l’aprem quand on a envie de s’aérer un peu.
Sinon j’aime beaucoup mon quartier, Highbury/Stoke Newington ; j’aime beaucoup Clissold Park, et Stoke Newington Church Street, une rue commerçante qui a gardé un côté « petit village ». J’ai aussi mon petit secret, un chemin entre Finsbury Park et Highgate pas très connu, à l’écart des routes, où je fais mon footing – on a l’impression d’être en forêt au milieu de la ville.
Sur le plan culturel, mon musée préféré est la National Portrait Gallery, dont je suis membre depuis plusieurs années. J’aime beaucoup leurs expos et leurs évènements pour les membres, parfois il y a des concerts de musique classique au milieu des tableaux c’est très sympa.
J’aime également beaucoup la Royal Academy of Arts.

Que dirais-tu à une personne qui souhaite venir s’installer à Londres, mais qui hésite encore ?

N’hésite pas un instant.
Londres est une ville pleine d’opportunités, de diversité ; on y rencontre une multitude de gens intéressants qui viennent de partout dans le monde.
C’est une grande ville, qui peut certes faire peur, mais c’est aussi une ville qui donne sa chance à tout le monde. C’est super sympa à vivre : personnellement je ne partirais pour rien au monde !

Aurais-tu une anecdote positive ou négative dont tu voudrais nous faire part ? 

Je venais à peine d’arriver, et j’avais besoin de médicaments. J’ai galéré une journée entière, à la recherche de l’insigne lumineuse avec le serpent vert… avant d’apprendre que les médicaments ne s’achètent pas en pharmacie mais au supermarché, ou chez Boots !

Si tu devais parler de Londres en deux mots que dirais-tu ?

Vivante et multiculturelle.

 

Itw by Meg

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s