Nouvelle vague à Manchester

Alors non, il ne sera pas question de Richard Anthony ni de reprises bossa nova de chansons brit mais de New Wave. La vraie. La pure. L’historique. L’originale.
Et pour toucher les bases de la new wave, il faut ne pas être à l’ouest mais aller au nord dans « The North » de l’Angleterre. A Manchester. Manchester c’est les briques des anciennes usines et des grèves sous Margaret Thatcher, c’est là où la New Wave a poussé son premier cri. L’Angleterre n’a pas grand chose à apprendre en termes de musique rock. Et quand les Sex Pistols viennent faire un gig punk dans le coin c’est Joy Division qui naît. Joy Division c’est un peu un Nirvana britannique, un groupe qui au meilleur de son succès a connu sex, death and rock’n roll.

Mais mieux vaut un bon son qu’un long blabla.

Les 4 garçons dans le blizzard ont, en deux albums, révolutionné le rock sur des générations mais également métamorphosé leur ville. Et aujourd’hui, à l’image de ses voisins de Liverpool, la ville expose dans ses rues son patrimoine musical dans un Manchester Music Tour.
La visite commence non loin de la gare et de la salle de concert des Sex Pistols, soirée qui selon la légende a transformé la vie de tous ses spectateurs, comme on peut le voir dans 24 Hours Party People.

Et en parlant de culte, l’Hacienda tient une place centrale dans la carrière de Ian Curtis et ses comparses comme pour la ville. La boîte de nuit de tous les excès a fermé depuis bien longtemps mais les groupes inscrits sur ses portes rayonnent toujours malgré les années. Le boys band a, lui aussi marqué par son univers visuel froid notamment le long du pont hyper graphique d’Hulme.

300043_10150341878769116_150886186_n

Et c’est cette vision en noir et blanc qu’Anton Corbijn a immortalisé dans son film Control.
Un film hommage tourné dans la région, dans le milieu originel du groupe et notamment du chanteur. Pour voir la triste fin de Ian Curtis, il faut traîner ses basques à Macclesfield à 43 minutes de routes de la ville. Macclesfield, ville la plus aculturelle de l’île qui gagne en visiteurs avec la maison en brique et la tombe de son chanteur. Le sanctuaire est souvent adoré par les fans de foot et de bière, fans qui peuvent admirer une pierre voisine ,au look si proche de leur seconde pochette.

Et aujourd’hui? New Order continue de tourner sur les cendres de Joy Division et Peter Hook lui rend son hommage en solitaire. L’esprit Joy Division est toujours perceptible sur place chez les disquaires et dans les bars où le soir les fêtards …lost control!



Solène L.

Manchester 2h10 en train pour £140 et 4h35 pour £12. 
Music Manchester Tour, spécial Joy Division £25 (autres tours de £10 à £25.)

3 réflexions sur “Nouvelle vague à Manchester

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s