accueil

Franco Manca, ou la simplicité à l’italienne (une fois n’est pas coutume).

 

Je sais pas toi, mais moi, quand j’entends « pizzeria », ça me fout grave le cafard.

Ca m’évoque la triste pizzeria de province, à la devanture criarde, coincée entre un bar PMU et le rond-point de la gare, qui sert indifféremment des tagliatelle alla carbonara à la crème fraîche (oh sacrilège…) et des escalopes à la milanaise qui ont plutôt l’air de cordons-bleus Père Dodu.

Généralement, dans ces restos-là, la liste des pizzas est longue comme le bras, et comprend des absolues ignominies comme la pizza à l’ananas ou aux patates (mon rital de mari a vécu dix ans en France et ne s’en remet toujours pas).
Généralement, dans ces restos-là, la première pizza de la liste est la « pizza Margarita » : tu sais, celle au bon goût de Tequila (ben voyons)*.

Du coup, quand Barbara, ma voisine de palier originaire de Naples, m’a parlé de Franco Manca (« la pizza è buonissima, come a casa mia a Naaaaapoli! »), ça m’a bien interpellée.

J’y suis donc allée.


Spécialité du lieu
 :
La pizza napolitaine.
Contrairement à la pizza romaine, à pâte fine et croustillante (celle que nous, français, considérons à tort comme LA pizza italienne par excellence), elle est fine au milieu mais gonflée et moelleuse sur les bords (un peu comme un naan indien).
Pour une fois, tu laisses pas le bord sur le bord (de ton assiette).

Franco Manca pizza 3
N° 3: wild broccoli, mozzarella, Gloucester Old Spot hand sliced sausage (£6,95)


Pourquoi je t’en parle
 :
Parce que ce sont d’excellentes pizzas.
Parce que la pâte, au levain (qui donne cette acidité caractéristique au pain), est fermentée 20h et cuite dans un four spécial qui vient tout droit de Naples, et ce à 500 degrés, pendant 40 secondes exactement – ce qui de surcroît permet, détail non négligeable, un service illico presto.
Parce que les ingrédients sont choisis avec soin, sourcés localement (le jambon et la mozzarella sont auto-produits) ; le vin est bio.
Parce que, comme si ça ne suffisait pas, les pizzas coûtent entre £4,50 et £6,95. Voui voui, t’as bien lu. Et si tu partages une petite burrata avant, ou un petit tiramisu après, je te promets que tu sors de là plus que repu.

Franco Manca daily special burrata
Daily special: burrata, artichokes & sundried tomatoes (£6,50)


Un défaut
 ?
La répartition de la garniture très inégale. Souvent très chiant (décoller les morceaux de saucisse pour les répartir uniformément sur ta pizza, y’a plus fun dans la vie)… SAUF si tu fais moit-moit avec ton mec (auquel cas tu prendras bien soin de choisir la moitié couverte de fromage fondu, que tu replieras en deux vite fait afin que ce dernier ne s’aperçoive pas de la supercherie).

Infos en vrac :
Sois averti, il n’y a « que » des pizzas – à part deux side salads, des olives à picorer et quelques specials du jour, si t’as pas envie de pizza, reste chez toi.
Et comme, en matière de restauration, trop de choix tue le choix, il n’y a « que » 6 pizzas différentes à la carte (il est toutefois possible d’ajouter des extra toppings si tu es du genre relou veux varier).

Franco Manca pizza 5 with onions and artichokes
N° 5: tomato, garlic, oregano, capers, olives, anchovies & mozzarella (£6,90) + extra onions and artichokes (oui, mon mec est relou)


L’info maman
 :
Lieu hyper kid-friendly (celui de Chiswick en tous cas). Chaises hautes, table à langer, petit kit enfant (coloriage et crayons de couleur) mis à dispo.
Niveau sonore élevé : parfait pour laisser brailler ton gosse pendant que tu boulottes ta pizza pépère.


L’anecdote pour te la péter en société le jour où tu iras
 :
Quand, en 2008, Giuseppe Mascoli (le fondateur) ouvre sa première pizzeria au sein du Brixton Market, il rachète une pizzeria déjà existante autrefois appelée « Franco’s ».
Manca, du  verbe mancare en italien, ça veut dire « il n’y a plus ». Franco n’est plus là, quoi.
Funny, hein ?

Infos (vraiment) utiles :
Il y a aujourd’hui 18 restaurants Franco Manca à Londres (et le 19ème ouvre bientôt).
Je vais clairement pas lister les 18 restos ici, donc tu vas te débrouiller avec le site internet que voici :
http://www.francomanca.co.uk/
Attention pas de résa possible : mieux vaut te pointer tôt.


Don’t eat to live, live to eat!
Meg x

Pour suivre mes aventures gastronomiques sur Instagram c’est ici : @meg_inlondon
Sur Twitter c’est ici : @meg_inlondon

.

* en italien c’est pizza Margherita et pas pizza Margarita, bande d’incultes !

(2 commentaires)

  1. J’ai bien envie de manger une pizza Franco Manca à Londres maintenant.
    Bon il est 4h, je suis en France, qui plus est sur Avignon, (ça facilite pas le trajet) et le petit qui a encore 39° vient de me dire « ben moi maman chui pas en forme »… (À 2 ans et demi on parle comme ça c’est permis). « Ça va aller mon chéri et tu sais un jour on ira à Londres manger une pizza »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s