accueil

Le poulet caramélisé de Yotam OTTOLENGHI

(ou comment déclencher une émeute dans ton salon)

Avant tout, je vous souhaite une excellente année 2016. J’espère qu’elle vous apportera beaucoup de belles choses et de jolies surprises.

En parlant de surprise, en voilà une. Cadeau ça me fait plaisir.

Je suis tombée sur cette recette sur un de mes blogs préférés (« c’est ma fournée »). C’est une recette d’un Chef qui sévit chez nous, à Londres, j’ai nommé Monsieur Yotam OTTOLENGHI himself, alors autant vous dire que pour trouver les ingrédients, c’est « fingers in the nose » (pour une fois qu’on peut les faire bisquer Outre-Manche, on ne va pas se priver ^^…). Elle est tirée d’un livre qui s’appelle JERUSALEM, co-écrit par Messieurs Yotam OTTOLENGHI  (israëlien) et Sami TAMIMI (palestinien). Pour celles que ça intéresse, j’en explique un peu plus à la fin de l’article sur leur histoire que je trouve super.

Mais revenons à notre poulet. Ce plat est tellement bon, le poulet tellement moelleux, l’équilibre des saveurs tellement parfait….C’est pas compliqué, je l’ai déjà fait deux fois en 15 jours et j’ai même congelé.

Comme j’aime partager, je vous fais rentrer dans le cercle des privilégiés.

Allez, on y va, c’est parti.

Je vous conseille de tout peser avant, ce qui facilite la vie et constitue un gain de temps vraiment appréciable.

L’ESSENTIEL :

  • Recette hyper facile réalisable par tous même avec une main attachée dans le dos
  • Temps de préparation: entre 10 mns et….(tout dépend de votre dextérité pour éplucher les pommes de terre et si vous gardez votre main attachée dans le dos ou non…)
  • Temps de cuisson: environ 2h00
  • Nombre de privilégiés qui pourront se régaler: entre 6 et 8

LES INGREDIENTSTHE INGREDIENTS IN ENGLISH (to avoid any headache) :

  • 8 4 pillons de poulet / (4 chicken drumsticks)
  • 8 1 haut de cuisse / (1 chicken thigh)
  • 3 blancs de poulet / (3 chicken breasts)

NB: Dans la recette initiale c’est 8 pillons de poulet et 8 hauts de cuisse mais je trouve que ce sont des quantités énormes. J’ai remplacé des hauts de cuisse par des blancs aussi parce que chez moi c’est ce qu’on préfère. Mais du coup c’est moins gras et il ne faut pas hésiter à remettre un peu d’eau en cours de cuisson pour avoir pas mal de sauce à la fin de la cuisson.

  • 16 pommes de terre de type charlotte / (16 charlotte potatoes) (ça fait 2 par personnes donc n’hésitez pas à en rajouter si vos pommes de terre sont petites, vos invités gourmands et si votre plat le permet…)
  • 3 gros oignons pelés et coupés en 4 1 oignon / (1 onion)
  • 120 g de pruneaux dénoyautés / (120 g of prunes or dried prunes)
  • 30 10 g de gingembre frais râpé / (10 g of ginger) (j’ai essayé avec 30g la première fois et on sentait beaucoup trop le gingembre. 10 g c’est parfait).
  • 100 g de sauce soja salée / (100 g of soy sauce)
  • 90 g de mélasse de grenade / (90 g of pomegranate molasse) (facilement trouvable chez un épicier halal, turc, dans une boutique d’OTTOLENGHI ou online chez SAINSBURY’S ou chez WAITROSE)
  • 1 cuillère à soupe (15g) de sirop d’érable / (15 g of maple sirup)
  • 120 g de chutney de mangue (120 g of mango chutney)
  • 1/2 cuillère à café (2,5 g ) de poivre noir du moulin / (1/2 tsp of black pepper) (pas mis)
  • 20 g de feuilles d’origan frais / (20 g of oregano) (pas mis)

 

THE PREPARATION :

  • Préchauffer le four à 200 degrés (chaleur tournante) ou 220 degrés (four traditionnel)
  • Mélanger dans un récipient tous les ingrédients à l’exception des oignons, des pruneaux et des pommes de terre.
  • Plonger chaque morceau de poulet dans la sauce et les tourner dans la sauce pour qu’il en soient bien enveloppés.
  • Poser chaque morceau dans un plat à four. poulet 1

 poulet2   Disposer ensuite les oignons et les pruneaux dans le plat à four.

  • Verser le reste de la sauce sur le poulet.poulet 3
  • Couvrir de papier aluminium et roules ma poule (bon OK je sors elle était facile celle-là…) mettre le plat au four.

NB: Dans la recette initiale, il faut mettre les pommes de terre dans le plat à ce moment là. Ayant eu une mauvaise aventure avec des ###@@@##!!! de pommes de terre qui ont refusé de cuire, maintenant je procède autrement: j’épluche et je précuis les pommes de terre à la cocotte pendant 3 mins puis je les mets dans le plat 30 mins avant la fin de la cuisson pour qu’elles finissent tranquillement de cuire en s’imprégnant de la sauce

  • Au bout de 10 mins, retirer le papier alu du plat et baisser le four à 180 degrés (chaleur tournante) ou 200 degrés (four traditionnel).
  • Retourner et arroser régulièrement les morceaux de poulet (toutes les 15/20 mins environ).
  • Ajouter un peu d’eau en cours de cuisson si vous trouvez qu’il y a trop d’évaporation.
  • Au bout d’1h30 environ ajouter les pommes de terre (si vous avez suivi ma version…)
  • Une fois la cuisson du poulet terminée, sortir le plat du four et le couvrir avec du papier alu pendant environ 15 mins (pour avoir plus de sauce).
  • Servir et profiter du plaisir indescriptible procuré par votre plat et de l’admiration sans borne dont vous faites à présent l’objet (c’est le meilleur moment pour demander un cadeau à votre homme, lui avouer que vous avez amoché sa voiture...)

poulet 5

POUR LA PETITE HISTOIRE :

Comme je vous le disais, cette recette est tirée d’un livre qui s’appelle JERUSALEM, co-écrit par Messieurs Yotam OTTOLENGHI et Sami TAMIMI. Yotam OTTOLENGHI est israëlien. Il est né et a grandi à Jérusalem où il a commencé une carrière de journaliste. Il est ensuite venu s’installer à Londres pour fair un PhD mais avant il s’est dit: « tiens, je vais me faire un kiffe et je vais me faire un petit stage de 6 mois au « Cordon Bleu » »…Autant dire qu’ils l’attendent toujours au PhD….Changement de carrière à 180 degrés. Monsieur Tamimi est Palestinien. Ils sont nés la même année, ont grandi dans la même ville (mais pas du même côté bien sûr), ont tous les deux bougés à Tel Aviv puis à Londres et c’est là qu’ils se sont rencontrés. Leur amitié et leur livre nous prouvent qu’il y a des langages universels et que, oui, on peut s’entendre malgré tout. Mais ils en parlent évidemment beaucoup mieux que moi et je vous mets le lien vers l’article de « l’Independant » qui leur est consacré si ça vous intéresse. clic

 

Cheers les Filles et n’hésitez pas à venir faire un petit tour sur la page Facebook que je viens de créer si le cœur vous en dit…clic !

Mitkitchen ^=^

 

 

(2 commentaires)

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s